Prodijplein128 

ban prodij_copie_copie 

La Ville de Lyon soutient les projets des jeunes

samedi 1 octobre 2022
Projets prodij / Prodij / Courts métrages / charles lazarescu
charles lazarescu

charles lazarescu

Charles LAZARESCU - REALISATEUR de DERNIERE RENCONTRE

mardi, 28 mai 2013 09:34

DERNIERE RENCONTRE

PREMIERE PROJECTION

MARDI 7 JANVIER 2014 à 18h30

au Cinéma Jeanne MOURGUET


PLANNING



PREPARATION : AVRIL - MAI - JUIN

TOURNAGE : JUIN - JUILLET

POSTPRODUCTION : AOUT - SEPTEMBRE - OCTOBRE

FINITIONS : OCTOBRE - NOVEMBRE - DECEMBRE

 

 

 DERNIERE RENCONTRE-PROMO 640x372

 

SYNOPSIS

 

 

Pénélope et Luc ont une relation complexe. Ils se connaissent depuis longtemps, parfois amis, parfois amants, les disputes ne sont pas rares. Voulant exister hors de cette relation, ils décident de ne plus jamais se revoir. C'est lors d'une dernière rencontre dans un café, qu'ils réaliseront les conséquences de leur décision. Ainsi Luc orchestrera sa propre tragédie. Il mettra lui-même en scène sa passion amoureuse préméditant le drame à venir.

 

 

   NOTE D'INTENTION 

 

 

          "Quelquefois, une tragédie possédant des éléments artistiques de beauté traverse notre vie. Si ces éléments de beauté sont réels, l'ensemble séduit simplement notre sens de l'effet dramatique. Soudain, nous découvrons que nous ne sommes plus les acteurs mais les spectateurs de la pièce. Ou plutôt que nous sommes l'un et l'autre. Nous nous regardons nousmêmes, et le pur émerveillement du spectacle nous transporte."

Oscar Wilde, Le portrait de Dorian Gray

 

Depuis un certain temps, une nouvelle émotion me submerge à la vision de certains films. Une émotion qui n'est pas provoquée par le propos ou même l'histoire, mais plutôt par la mise en scène. Ce moment où tous les éléments filmiques sont parfaitement orchestrés et agencés. Alors tout le potentiel du film se trouve devant nos yeux et il ne s'agit plus de nous émouvoir par l'affect mais bien par la réflexion. Il m'importe donc d'étudier cette harmonie entre le jeu des acteurs, la photographie du film, le montage, la musique qui rend une oeuvre si complète et riche.

 

Pénélope et Luc ont une relation complexe. Ils se connaissent depuis longtemps, parfois amis, parfois amant, les disputes ne sont pas rares. Voulant exister hors de cette relation, ils décident de ne plus jamais se revoir. C'est lors d'une dernière rencontre autour d'un café, qu'ils réaliseront les conséquences de leur décision. Ainsi Luc orchestrera sa propre tragédie. Il mettra lui-même en scène sa passion amoureuse préméditant le drame à venir.

 

Le cinéma est pour moi un art total. Il me faut alors considérer chaque corps composant un film de manière indépendante dans leur mise en place, qui doivent se rejoindre dans une harmonique finale. Il y a tout d'abord le théâtre, et avec lui, les acteurs. Ils auront la plus grande part du gâteau, à la manière d'Alain Resnais, puisque grâce à leurs personnages et aux dialogues, ils susciteront les premières émotions, celles qui sont directs. Viendra ensuite la mise en scène, précise, rigide et contrôlée pour les séquences théâtralisées permettant un positionnement objectif sur la situation de nos personnages. Contre une mise en scène libre (caméra volante, improvisation des acteurs) pour les scènes plus oniriques. Autre aspect important, qui me rapproche de la définition du cinéma de Desplechin ou Godard, le lien permanent effectué avec la littérature classique. Un parallèle entre ma propre découverte de grands écrits (Shakespeare, Baudelaire, ou encore les tragédies grecques) et la quête du personnage principale vers les héros de ses lectures. Alors tout dans le film nous ramènera aux amours impossibles de la littérature et du théâtre.

Retrouvez-nous sur facebook

facebook-icone-5764-32

PRODIJ LYON


Rechercher sur le site