Prodijplein128 

ban prodij_copie_copie 

La Ville de Lyon soutient les projets des jeunes

mardi 27 septembre 2022
Projets prodij / Prodij / Courts métrages / La Bague (un film écrit par Denis Gabriel Galland & Loïc Mabily)

La Bague (un film écrit par Denis Gabriel Galland & Loïc Mabily)

Écrit par 

LA BAGUE, Denis Gabriel Galland, 11mn40, 2012

“Michel et Léa sortent ensemble depuis un mois. Lors d’un repas au restaurant Michel lui offre une bague. Léa hésite, le cadeau lui semble innaproprié mais Michel insiste “C’est juste un petit cadeau”

Visuel de La Bague

 

Ce court-métrage est le fruit d'une collaboration de longue date entre Denis Gabriel Galland et moi-même. Nous avons créé ensemble notre association, Schrodinger films (http://schrodingerfilms.wordpress.com/) et nous developpons de nombreux projets ensemble dans le domaine du cinéma.

Ce film réunit de nombreux jeunes talents lyonnais dans tous les corps de métier du cinéma et nous avons voulu promouvoirs leur savoir-faire en leur donnant des moyens techniques 100% professionnels. Le résultat est à la hauteur de nos espérences, le film est techniquement excellent, et ce grâce à plus de 20 jeunes techniciens qui se sont investis sans compter dessus.

La bande-annonce

A partir du scénario, nous avons fait un Story board et un découpage technique. Ce sont les documents qui serviront durant toute la préparation du tournage pour les échanges entre les chefs de postes et la préparation du plan de tournage

Préparation du tournage

La recherche du décor du restaurant : 3 restaurants étaient d’accord pour accueillir le tournage. Le choix s’est porté sur le restaurant le plus spacieux et qui nous permettait de laisser le matériel durant le tournage. Nous avons donc choisi le restaurant la Brunoise à Villeurbanne.

Les acteurs : Nous avons effectué des castings pour le rôle de Léa et du serveur. Quatre actrices ont été contactées pour le film deux ont passé le casting. Sept jeunes hommes ont passé le casting pour le rôle du serveur. Dans les deux cas les acteurs sélectionnés ont été des perso

nnes qui avait l’habitude de jouer face à la caméra et qui ont su montrer un jeu avec une importante palette d’émotions.

Décor et costume : La chef déco a participé au repérage des décors pour pouvoir s’approprié le lieu. Un travail important a été réalisé avec la chef déco pour le choix des costumes et la préparation des décors. Chaque plateau de tournage a été décoré pour correspondre à l’esprit du film.

L’implantation lumière : Nous avons travaillé avec le directeur photo pour définir des cadres en fonction de l’implantation lumière qu’il allait choisir pour le restaurant.

LaBague PlanRestaurant implantation elle

La régie : Avant le tournage, le régisseur s’est occupé d’organiser la logistique et les repas pour 30 personnes qui étaient présentent sur le tournage. Pendant le tournage, il s’assurait que tout le monde ne manque de rien.


Le tournage

Une équipe de 20 techniciens ont participé à la réalisation du film, 3 acteurs et 10 figurants

Réalisation :       DG Galland

Assist réal :         O Voisin

Script :                    N Roscio

Dir Photo :            PE Franiatte

Cadreur :               L Mabily

1er Ass Cam :        M Hoedtsklein

2ème Ass Cam :    J Caron

Steady Camer : A Villaz

Chef Electro :      E Charvet

Electro :                 M Bernardin

Ingé son :              P Jacquet

Percheman :       M Peyre

Chef Machinisite : S Verne

Machiniste :       J Cornillon

Chef déco :           C Zobel

Maquilleur :        F Pupier

Régie :                     O Gamaz

Photographe:    JL Zobel

Montage :             J Dietrich

Sound design :   M Pascal

Musique :             L Grange

 

Samedi 3 mars - tournage de 16h à 2h

Tournage en appartement et en extérieur. L’installation des 17 techniciens et du matériel est impressionnante.

Le professionnalisme des technicien sur le plateau, déstabilise certain membres de l’équipe, mais rapidement tous arrivent à trouver leur place.

Le plan tourné dans l’appartement a été le plus difficile, car c’est un plan séquence de plus d’une minute tourné avec une steady cam. L’ambiance de tournage est bonne, malgré les 17 prises nécessaires pour réaliser le plan.

A 23 heures l’équipe s’installe devant le restaurant pour tourner les plans en extérieur.

La nuit se termine avec deux heures de retard sur le planning initial, mais nous n’avons pas pris de retard dans le tournage.

 

Dimanche 7 mars – tournage de 17h à 6 h

L’installation est longue car il faut placer toutes les lumières et installer un travelling. Nous prenons du retard car les effets spéciaux demandent beaucoup de temps de préparation et l’estimation sur le plan de tournage est fausse. Pour éviter de prendre trop de retard, nous décidons (Denis Gabriel et moi) de supprimer une scène.

L’ambiance est généralement bonne même si quelques tensions apparaissent à cause des temps d’installation trop long. Mais l’équipe fait preuve de sang-froid et ne s’affole pas. Les acteurs jouent bien, ce qui nous permet de faire peu de prise pour avoir de bonne scènes. Le fait de terminer à l’horaire prévu rassure l’équipe.

Le régisseur dort sur le site pour nous permettre de laisser le matériel en sécurité

 

Dimanche 8 mars – tournage de 16h à 9 h

Dernière nuit de tournage, les temps d’installation sont moins long et nous revoyons le plan de tournage pour diminuer le nombre de plans tout en gardant la cohérence de l’histoire.

Ce gain de temps nous permet de faire la scène que nous avions supprimée la nuit précédente.

La dynamique d’équipe étant bonne, nous décidons de réaliser des cadres ambitieux que nous avions prévu de supprimer pour gagner du temps. Nous terminons avec 3 heures de retard sur l’horaire prévu, mais tous les plans ont été tournés.

De l’avis général, le tournage de la bague s’est passé dans une bonne ambiance et tout le monde a fait preuve d’un grand professionnalisme. Cet état d’esprit a fortement impressionné le comédien principal pourtant habitué au tournage de longs métrages et de téléfilms.


S'en est suivi une phase de post production avec le montage, le Sound design, l'étalonnage et la musique qui s'est échelonné sur une periode de 6 semaines. A l'heure d'aujourd'hui (23 mai 2012), le film est terminé, les premiers DVD sont partis afin de candidater dans des festivals de courts, et notre monteur travaille à l'édition du DCP, format de projection cinéma numérique, qui nous permettra de projeter LA BAGUE en salle dans les meilleures conditions possibles, partout où il sera accepté.

Voici le lien d'une galerie photo qui retrace ce tournage

Informations supplémentaires

  • Arrondissement: 1er
  • Date de commission: mercredi, 07 mars 2012
  • Statut du projet: Terminé
Lu 5559 fois
Loïc Mabily

Loïc Mabily obtient en 2007 un master en Études Cinématographique, à l'université Lyon II Lumière, après avoir passé une année à Séoul, en Corée du Sud, durant laquelle il se spécialise dans ce cinéma de gangster asiatique.

Il y co-réalise également 2 court-métrages : Ban Chan Candy (Comédie/horreur) et The Makeshift (Gangster) sous la tutelle d'Abraham Lim, réalisateur indépendant américain.

Il suit ensuite une formation de technicien du cinéma à l'Arfis.école (Lyon), durant laquelle il multiplie les projets de court-métrages et de clips, acquérant ainsi des connaissances techniques plus poussées et se spécialisant dans le cadre.

Diplômé en 2011, il travaille à différents projets, court-métrages et documentaires avec Denis Gabriel, créant ainsi Schrödinger Films.
En parallèle, il exerce son métier de cadreur/monteur pour différentes structures (Demeure du chaos, Les Filmenthropes, etc)

En amateur de cinéma indépendant nord-américain et de nouvelle vague asiatique, son univers se situe entre violence et poésie, entre social et fantastique.

Son panthéon : Scorcese, Jarmusch, Ferrara, Harmony Korine, Larry Clark, Araki, Antonioni, Jodorowski, Kim ki-duk, Kim Jee-Woon...

Site internet : schrodingerfilms.wordpress.com/

Retrouvez-nous sur facebook

facebook-icone-5764-32

PRODIJ LYON


Rechercher sur le site